Türkiye Cumhuriyeti

Lyon Başkonsolosluğu

Konuşma Metinleri

CAFT-Soirée gastronomique turque « La table du sultan », 03.07.2012

M. Jean-Michel Daclin, représentant M. le Sénateur-Maire Gérard Collomb

M. Sedat Kartal, Président du Club d’Affaires Franco-turc et les membres du conseil d’administration dudit club,

Mesdames, Messieurs,

C’est pour moi un immense plaisir d’être parmi vous ce soir, dans le prestigieux cadre des salons du domaine du Lyon Vert, afin de célébrer l’art culinaire turc.

Cette soirée placée sous le thème de « La table du sultan » est organisée par le Club d’Affaires Franco-Turc de Lyon et les Toques Blanches du Monde, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon, dont je tiens à saluer l’initiative et tous les efforts déployés.

La gastronomie fait partie intégrale de la culture, et plus sûrement encore, de la culture turque. Elle est une haute expression de la richesse culturelle de la Turquie et de son art de vivre.

C’est une cuisine composée de nombreux plats variés et raffinés, mais malheureusement souvent mal connue du public. Car elle ne se cantonne pas au « döner kebab » !

La variété des plats qui la composent, la manière dont ils se combinent en de véritables festins et la complexité évidente de chaque catégorie offrent une telle richesse que l’on pourrait passer toute sa vie à l’étudier et à la goûter.

Comme les autres grandes cuisines du monde, la cuisine turque résulte de la combinaison de plusieurs éléments.

En premier, les ressources naturelles de l’environnement : à noter la richesse de la faune (fone) et de la flore des diverses régions de Turquie.

En second, le legs de la cuisine impériale : les centaines de cuisiniers, empressés pour satisfaire le goût de la Sublime Porte, ont sans aucun doute influencé l’élaboration de la cuisine que l’on connaît aujourd’hui. La cuisine du palais reflétait dans la capitale la richesse extrême et la culture florissante d’un puissant empire.

Et enfin, la longévité de l’organisation sociale : la cuisine turque reflète l’histoire longue et complexe des Turcs, partis des steppes d’Asie centrale pour migrer vers l’Europe.

Ainsi, grâce au règne de la dynastie ottomane pendant six siècles et à la transition culturelle sans choc vers la Turquie moderne, une grande cuisine a pu s’élaborer autour de plats variés, raffinés et perfectionnés qui se succèdent dans de délicieux repas.

Mais cette soirée de la gastronomie turque n’aurait pas lieu sans les cuisiniers et cuisinières, tout aussi passionnés que passionnants, qui l’animent. Je veux parler des trois grands chefs, Yasemin Ataman, Aydin Demir et Serdar Ozkan, qui sont venus tout spécialement d’Istanbul, sans oublier le chef étoilé Philippe Gauvreau (govro) qui leur a ouvert ses cuisines pour leur permettre de vous concocter de savoureux et originaux plats de mon pays.

Par ailleurs, je suis très heureux de savoir que cet évènement ne se terminera pas ce soir et aura des prolongations sur les rives du Bosphore à Istanbul avec les grandes Toques étoilées lyonnaises.

En effet, en octobre prochain, est programmée dans les salons du Palais de France une soirée exceptionnelle de la non moins succulente gastronomie de Lyon, ville non seulement attrayante, mais historiquement reconnue comme « capitale gastronomique ».

Je ne vous ferai pas languir davantage et souhaite à tous une bonne dégustation.

Je vous remercie de votre attention. Très bonne soirée.